Vaincre la phobie par l'hypnose

Tout le monde a éprouvé de la peur à l’encontre d’une ou plusieurs choses ou objets, mais la phobie est une peur surréelle, non raisonnée et non contrôlée d’un objet, d’un animal ou bien d’une situation ordinaire ou exceptionnelle.

 

L’hypnose aide à se libérer totalement et rapidement des craintes illogiques et inexplicables qui avec le temps évoluent pour devenir une phobie.

La claustrophobie, l’agoraphobie :

La phobie naît de la tentative infructueuse de contrôler un événement de notre environnement direct. La personne n’accepte pas de ne pas disposer du contrôle de l’espace, des différentes techniques mises à notre disposition et des autres personnes présentes dans cet espace.

Les personnes qui souffrent d’une phobie, éprouvent des sensations de crainte, de forte anxiété dans des circonstances déterminées et très variées : peur du vide, de la foule, des lieux publics (agoraphobie), peur d’être enfermé (claustrophobie), pour les plus fréquentes.

Pour l’homme moderne, la phobie concerne le plus souvent les moyens de transport (trains, avions, ascenseurs, autoroutes, tunnels).

La phobie sociale :

 

Lorsque la phobie est d’ordre relationnel, autrement dit au moment de la confrontation aux autres, on la nomme phobie sociale. Exemple : l’éreutophobie ou la peur de rougir, la peur de prendre la parole en public, l’impossibilité d’écrire sous le regard des autres.

 

La phobie des animaux :

 

D’autres attitudes phobiques peuvent concerner des animaux : souris, serpents, oiseaux … ou des insectes : araignées, guêpes.

Le malaise provient d’une forte décharge d’adrénaline qui produit les effets suivants : jambes molles, palpitation, vertige, vue trouble, oppression, sensation de mourir.

La perte de contrôle s’assortit d’une dramatisation de la souffrance ressentie avec des comportements d’évitement qui, en cas d’échec, peuvent évoluer vers des impressions de mort imminente.

Hypnose-phobie-Terr'happy d'isabelle Quimper.png

le déroulement de la séance

Pour vaincre la phobie, l’hypnothérapeute doit passer par plusieurs étapes, pour bien comprendre les éléments essentiels de cette phobie.

Tout d’abord, on commence par la compréhension de la nature et la construction de la phobie. Le problème de la phobie est toujours lié avec des préoccupations.

Il y a des sujets comme, la vitesse, la hauteur, l’obscurité, les insectes, les animaux, etc. qui peuvent être très ordinaires. Mais l’apparition de la phobie n’était jamais liée à une seule cause. C’est donc la réunion de plusieurs facteurs dans une situation donnée qui déclenche cette peur exagérée des choses.

L’importance de la relaxation

 Lorsqu’il se retrouve face à l’objet de sa phobie, l’individu se raidit, angoisse et panique. L’hypnose est une technique de relaxation puissante qui le plongera dans un état de conscience modifié et lui permettra d’affronter sa phobie en toute sérénité.
Le thérapeute pourra aider l’individu à désamorcer la crise phobique et à reprendre le contrôle par le biais de la relaxation.

 

Les suggestions directes :

L’hypnose peut agir aux différents stades de la boucle phobique. En hypnose Ericksonienne, la suggestion indirecte est un incontournable. Dans le cas des phobies, il s’agit évidemment d’accompagner la personne pour qu’elle ancre de nouvelles idées dans son subconscient. Celui qui est terrorisé à l’idée de rentrer dans l’eau à cause d’un traumatisme d’enfance devra modifier profondément la perception qu’il se fait de cette expérience. Puisqu’il assimile l’eau au danger, il sera donc question de l’aider à transformer cette mauvaise association en association positive.
La suggestion facilite le travail de déconstruction des associations négatives inconscientes.
Pour illustrer ce propos, voici quelques exemples d’associations irrationnelles et remodelée en associations positives

Exemples :

  • eau = danger ; eau = bien-être

  • avion = mort ; avion = voyage et dépaysement

  • obscurité = perte de repère ; obscurité = calme et repos

  • foule = étouffement ; foule = vie

  • hôpitaux = maladie/mort ; hôpitaux = soins/santé

 

 

Reprendre le contrôle :

 On remarque que le syndrome phobique se développe toujours chez des personnes qui veulent contrôler à l’excès. Ce désir est inconscient, il fait partie d’un comportement dont le but est de rassurer la personne en lui donnant toutes les ficelles du destin. Comment va se comporter l’avion ? Comment vont se comporter les collègues ? Quelles sont les intentions de ce serpent, de cette araignée ?

L’impossibilité de connaître à l’avance les réactions des éléments qui ne dépendent pas de nous, plonge dans une inquiétude incontrôlable.

Le traitement consiste à restreindre le contrôle à un espace mieux défini et réaliste. La stratégie thérapeutique sera adaptée au patient. Aucune peur n’est stéréotypée. Il importe de parvenir à déterminer avec le patient les différentes composantes, les éléments déclenchants de sa peur

L’hypnose est la méthode la plus rapide et la plus efficace pour surmonter une phobie avec un taux d’efficacité qui avoisine le 100%.

 

La durée du travail en hypnose pour venir à bout d’une phobie variera d’une personne à l’autre, mais quelques séances suffiront pour venir à bout de ce trouble